...


Van Roy Laurent

rue du Melon, 59 - Forest


peinture

De la peinture projetée sur une surface humide. De la matière qui se meut, se déplace. Faisant naître tumultes, gouffres et plaines.
Artiste évoluant autour des arts graphiques (peinture, photographie, bande dessinée), Laurent van Roy entreprend une remise en question de sa pratique artistique. De ce questionnement découle le besoin de réintroduire le Geste dans son travail. Non par nostalgie ou passéisme douteux mais pour le risque et l’inconfort que ce geste définitif et irrémédiable engendre. Cette recherche du danger se marque dans tous les aspects de son travail.
La série présentée au Parcours d’Artistes explore les conflits entre violence et chatoiement, entre folie et beauté. Elles sont réalisées par projections de peinture. En séchant, la peinture se déplace, créant de nouvelles zones, de nouveaux mélanges. L’artiste est spectateur. Déjà l’œuvre ne lui appartient plus.


De la peinture projetée. De la matière qui se meut. Tumultes, gouffres et plaines naissent. L’artiste est spectateur. L’œuvre ne lui appartient déjà plus. Née d’une recherche sur le risque et l’inconfort, la série présentée explore les conflits entre violence et chatoiement, entre folie et beauté.