Poètes en temps de détresse...?


Niki Kokkinos

rue d’Ecosse, 30 - Saint-Gilles


lectures - peintures


Les lectures de Heidegger, Hölderlin et Rilke accompagnent le travail pictural de Niki Kokkinos dont une des orientations de recherche s’affirme par la pratique du pli.
Le pliage y constitue non seulement la trace du dispositif mis en oeuvre, mais en même temps le dispositif mouvant lui-même, celui qui laisse l’oeuvre ouverte et qui, dans une rythmique de retournement et de surgissement convoque l’altérité du point de vue.
En connivence avec Monique Dorsel, le Théâtre-Poème et ses acteurs, la plasticienne propose de poursuivre sur scène la réflexion sur la nécessité d’une pensée "poétique" comme valeur fondatrice de tolérance. Le lien entre poésie et peinture se nouerait autour de la notion rilkéenne de "point pivotant".
"Et là soudain, là dans ce nulle part laborieux, soudain l’endroit tout ineffable où se métamorphose insaisissablement l’insuffisance pure, brusquement se transforme en ce "trop" excessif et parfaitement vide." (Rilke, Cinquième Elégie)


niki_kokkinos.jpg