Paroles Tissées

2012/01/26 - 2012/02/12

Organisateur et adresse :
Maison des Cultures
Rue de Belgrade, 120
1060 Bruxelles


LYA est une déesse-mère, comparable à celles qu’on trouve dans la plupart des mythologies et des religions traditionnelles, mais avec des caractères qui lui sont propres. Tout en elle évoque la fécondité, la générosité. En guise de couronne, elle porte une coupe qui rappelle l’écuelle kabyle où l’on place les aliments en vue de l’offrande, et dont sortent des épis de blé, symboles de la nourriture primordiale. Les seins généreux reprennent la même idée, mais en insistant cette
fois sur le rôle nourricier de la mère kabyle, souvent à la tête de familles nombreuses qui peuvent dépasser la dizaine d’enfants. Enfin,
Lya a les bras levés et ses mains portent des bougies, symboles de la lumière sans laquelle la vie ne saurait s’épanouir (on sait que
la bougie tire son nom d’une ville d’Algérie). Les deux triangles en miroir représentent le tronc du personnage paré d’une robe somptueuse, ses hanches portant la traditionnelle « fouta »,
sorte de grand foulard décoratif. Quant au croissant lunaire, il figure l’articulation entre le tronc et les jambes. Malgré son apparence hiératique, Lya n’est pas immobile. Lourde de ses offrandes, brandissant ses deux cierges, elle se présente et s’avance
comme pour venir à notre rencontre : dans l’esprit de l’artiste, la déesse quitte la Kabylie et traverse la Méditerranée pour apporter à l’Europe la lumière solaire et le blé qu’elle y a fait dorer.

_
Chanteur, musicien, conteur, illustrateur, peintre, auteur de contes et de poésies, HAMSI Boubeker est né en 1952 à Bejaia en Kabylie (Algérie). Il est issu d’une famille de onze enfants, Premier Prix International d’Art Naïf de Lasne, il expose en Belgique, Algérie, France, Hollande, Angleterre, Grand Duché de Luxembourg et en collectif en Suisse et Espagne. En octobre 2009, il reçoit des mains de Madame la Ministre de la Culture Fadila LAANAN, la haute distinction d’Officier de l’Ordre de la Couronne pour son travail artistique et humanitaire depuis 1978.

Vers la fin 2005, HAMSI imagine une formule artistique différente, d’aspect plus austère : ce qu’il appellera plus tard les « bannières », sortes de longues bandes de papier recouvertes de motifs décoratifs le plus souvent abstraits, réalisées sur des lés de papier spécial, Les « bannières » d’HAMSI ont une largeur approximative de 0,54m pour une longueur de 2,20m. Plus de quarante cinq bannières seront présentées au public.

Info sur cet évènement : 02 534 56 05
Attaché presse : Nabila Belkacem : 0489 977 556
_

vernissage le mercredi 25 janvier de 18h30 à 21h.


décembre 2017 :

novembre 2017 | janvier 2018


Liens utiles...