Manifeste 2016

JPEG - 87.8 ko

Depuis 1988, la tradition de notre Parcours est bien ancrée à Saint-Gilles, mais il n’en reste pas moins important de nous remettre en question.

De nombreux parcours d’artistes se sont créés au fil des années montrant, s’il en est, le caractère fertile de ce projet. Mais ce constat soulève également la question de notre repositionnement.

Le regard que nous avons posé sur les anciennes éditions nous a permis de jeter un œil nouveau sur notre propre identité, sur ce qui constitue le fondement du Parcours d’Artistes de Saint-Gilles.

Il semble important aujourd’hui de nous recentrer sur nos missions de base. « Less is more » dit le proverbe. Peut-être avons-nous voulu faire chaque fois plus : plus de pôles, plus d’offres, plus de communication. Le « plus » qu’on voudrait apporter cette année, c’est le contact avec les artistes : rendre compte de votre travail et de votre pouls créatif.

À l’heure où l’on parle de décroissance, nous sommes habités par la conviction qu’il vaut mieux revenir à l’essentiel. Les artistes de Saint-Gilles et de Forest, leur travail, leur message adressé à la société d’aujourd’hui au travers du prisme de leur création.

Les frontières entre les disciplines étant aujourd’hui plus perméables que jamais, il s’agit pour nous de nous mettre au service des artistes locaux, qu’ils soient plasticiens ou autre.

Nous entendons focaliser cette édition sur les artistes ayant leur lieu habituel de création, de vie ou de travail sur Saint-Gilles ou Forest.

Nous souhaitons mobiliser les participants de Parcours d’Artistes, non seulement autour de leur pratique artistique mais aussi sur la place qu’ils occupent dans nos communes, sur ce qui donne sens à Saint-Gilles et à Forest et ce qui font d’elles des communes résolument riches de leurs pratiques culturelles.

Loin d’instrumentaliser les artistes pour donner une image à notre commune, c’est le chemin inverse que nous voulons parcourir, en utilisant notre commune pour promouvoir nos artistes, et pourquoi pas utiliser un nouveau paradigme, en donnant libre court à la pratique culturelle pour faire évoluer notre modèle de société, l’interroger.

La volonté est claire de lancer un manifeste sur la place de l’artiste dans la société, pointant ce qui fait question, ce qui nous aide à poser un autre regard sur le monde, en passant à l’action culturelle, en agissant par la culture sur la cité.

Nous souhaitons donc vous impliquer. Votre participation à cette édition devra nécessairement être liée à un investissement dans la rencontre avec votre environnement immédiat. Vous serez ainsi appelés à impliquer vos voisins, vos amis, les commerces et associations de votre quartier en les intéressant à votre pratique. Nous vous invitons à occuper l’espace public, les parcs, jardins, places, rues, trottoirs, boîtiers électriques, façades, fenêtres, murs, arbres, poteaux, carrefours, ronds-points...
A l’image des chaises ou des bancs que nous avons déjà rencontrés, le cru 2016 sera agrémenté de vos invitations à la convivialité, sous forme d’une création conçue comme une petite porte vers l’univers de chaque artiste (drapeaux, parapluies ?)…

Parcours d’Artistes a toujours eu l’ambition de créer la rencontre entre un public que nous voulons le plus large possible et la pratique artistique en dehors des lieux conventionnels, loin des sentiers battus. Nous avons communément pris pour principe de ne pas le définir comme un évènement mais plutôt comme un rendez-vous, une rencontre.
Notre but est de créer une approche plus intime, plus informelle entre le public et l’artiste dans son lieu de création. Nous tâchons également, à la vue de l’extrême diversité de notre population et le caractère précaire des conditions d’existence de nombre d’entre nous, d’ouvrir l’accès à tous en mobilisant tous les ressorts possibles.

Quelques moyens de production seront affectés pour permettre la réalisation d’interventions de plus grande ampleur, en espace public, sur base de vos propositions, et ce sur sélection par les organisateurs qui devront envisager leur qualité, leur faisabilité, leur pertinence par rapport aux ambitions que nous poursuivons.

Nous partageons notre route depuis l’année dernière avec notre sœur forestoise. Il nous a semblé pertinent de continuer cette année encore cette association qui s’est avérée fertile en termes d’échanges. Une seule édition nous paraissait être un test un peu court pour évaluer l’apport mutuel d’un tel partenariat. Certains se sont inquiétés d’une perte d’identité, de dilution ou de dispersions dans l’espace. Nous sommes au contraire convaincus qu’il s’agit d’un défi de dépasser la notion de frontière.

Prenons date : le Parcours 2016 sera programmé du 27 mai au 5 juin. Deux week-ends au lieu de trois, pour répondre au vœu des artistes qui ouvrent leurs portes au public et ainsi permettre un accueil dans les meilleures conditions.

Pour le Parcours d’Artistes
Jean Spinette
Président des Rencontres Saint-Gilloises