Mais où sommes-nous ?


Bourdon Stéfanie

rue du Métal, 40 - Saint-Gilles


peinture

Je travaille tôt le matin, j’ai besoin de les regarder, de voir ce qui va surgir, voir comment ça va devenir, je suis en contact permanent avec elles, il faut que je m’en libère, je me cherche, je donne mon identité. Je mets du net et du pas net, je dilue, la roche, la pierre grattée, mon œil travaille, touche de blanc, touche de noir, je mets de l’ordre dans le désordre, l’air de rien, dans la nonchalance, dans la maîtrise, je vois venir les paysages, par hasard, pas par hasard, non, je joue avec les contrastes, pas net et à la fois net. Des silhouettes, des gestes, des courbes, du mouvement, des paysages, des plages, je les quitte juste un instant, j’y reviens, je trace des cercles, je mets des touches de vie, sensualité, maternité, je mets de temps en temps quelque chose de doux, des zones de paix, même si j’aime la tempête. Laurent Berger.


Les pieds dans les nuages 60x60.jpg De bon matin 100x120.jpg