MARTINE SOUREN - Fleurs de Peau

2012/10/04 - 2012/10/21

Organisateur et adresse :
Service de la Culture

Maison Pelgrims
rue de Parme, 69
1060 Bruxelles

www.martinesouren.be


De charmantes formes féminines tout en finesse et en suggestion se mêleront ainsi à la force vive des danseurs. Des teintes choisies minutieusement contrebalanceront un noir et blanc sans alternatives. Le travail de Martine Souren suggère, (s’)interroge, rêve l’homme, la femme, ses rôles, ses corporalités, ses relations.

LA RONDE DE MARTINE
Elle trace. Ses grands danseurs s’ébauchent au pinceau. Elle capte l’essentiel, les concentre en dessinant à même le support. Elle incise, coupe, découpe le bois. Ils prennent forme et se mettent en mouvement. Ils tournent sur la plaque et l’explosent.
Ces corps issus du monde de la danse ne sont jamais entiers, ils débordent du cadre avec force et puissance. L’expression triomphe par le jeu contrasté du noir et du blanc. La tension est palpable en raison d’une matière ligneuse qui s’impose et d’un format que l’artiste s’impose ! La contrainte fait partie de son art. Elle cherche sans cesse le défi et ose les techniques les plus diverses... voire les moins orthodoxes ! Tous les jours, elle cultive ce jardin d’images qu’elle a dans la tête. C’est dans le grand spectacle de la vie qu’elle trouve son inspiration. Celle des hommes, dont le côté terrien n’est jamais gommé... Quant aux femmes, elles ne sont que rondeurs dans ces
amusantes déclinaisons de croupes gainées de dentelles et de rubans ! Ses petits cuivres aussi montrent une grande sensibilité du trait, une bonne dose d’imagination et d’humour ainsi qu’une joie dans l’expérimentation des matières et des processus les plus divers. Et toujours, cette petite image qui trotte dans la tête qui en appelle une autre, puis une autre...
Laure Eggericx, Bruxelles, septembre 2011

RAZKAS
Presse, rouleaux encreurs et autre matériel encombrant furent un jour réunis par une bande d’amis dans un atelier joyeux et précaire afin de poursuivre une passion commune : la gravure !
Razkas est né il y a bientôt trente ans. Hébergé pendant plus de 10 ans dans un ancien bâtiment industriel de la Chaussée de Forest, il est situé aujourd’hui à Schaerbeek. Quelques-uns des pionniers quittèrent le navire pour poursuivre d’autres projets, certains revinrent et de nouvelles recrues embarquèrent. Ainsi, changeant de forme mais jamais de cap, Razkas continue de proposer régulièrement ses éditions et ses expos. Martine Souren a rejoint le collectif Razkas en 2007 et a décidé d’en inviter ses membres à partager les murs de la Maison Pelgrims. Le titre, « Fleur de peau », est là pour allumer l’imaginaire de chacun. Il peut s’entendre comme l’expression d’une sensibilité exacerbée, évoquer le parcours amoureux d’un doigt ou du crayon caressant une courbe ou encore parler de la manière dont un corps se pare. L’inspiration de l’un viendra nourrir celle de l’autre. On regarde, on confronte, on se répond.
Marilyne Coppée, Kikie Crêvecoeur, Stéphanie Deloeul, Myriam Despiegelaere, Corinne Dubus, Eliane Fourré, Véronique Goossens, Claire Hilgers, Jean-Claude Salemi, Martine Souren et Anne-Catherine Van Santen joueront à ce jeu et vous offriront des eaux-fortes, des gravures sur bois et lino…
Si vous croyez que la gravure est un art austère, détrompez-vous ! Il est des graveurs bourrés de fantaisie. Leurs œuvres peuvent être coquines, colorées et rigolotes. L’exposition promet donc
d’être surprenante !

Infos www.martinesouren.bewww.razkas.com

Vernissage : le 03/10/12 à 18h30
Ouvert du lundi au jeudi de 14h à 16h30
et le we de 14h à 18h.


août 2017 :

juillet 2017 | septembre 2017


Liens utiles...