Les Vagues - Les Portes


Adil Haouata , Sakina Tazi

rue du Tir, 6 - Saint-Gilles


peinture

Sakina Tazi
La mer représente bien la vie.
Elle est en éternel mouvement grâce à l’ondulation de ses vagues.
Celles-ci naissent et s’évanouissent en un fragment de seconde, tout est inattendu tout comme l’est la vie de l’homme. Ni la vague ni l’homme ne connaissent leur destinée.
La vague est personnalisée ici comme une battante qui lutte pour naître, pour grandir petit à petit, arrive au sommet, puis s’éteint tout doucement, mais pour renaître aussi vite sous un autre aspect.
Adil Haouata
Le bois a sa propre vie !
Il a un lieu où il a grandi, il a souffert...
Pour finir quand tu l’as entre les mains il est déjà mort et ce que l’on attend de toi, c’est que tu le fasses revivre sous une autre forme.
Ce sont mes enfants, mes toiles, mes peintures ; c’est moi...ce sont mes expressions, c’est ma vie interne qui se bat avec ma vie externe.
Ce sont mes portes, mes points de séparation entre les deux mondes.


adil_haouata_porte_n7.jpg