Les Animactions

Au gré des pérégrinations que Parcours propose dans la ville, le visiteur pourra s’il lève le nez de sa carte découvrir ça et là dans Saint-Gilles la présence d’interventions en vitrine, d’installations en façades, des performances dansées et chantées dans l’espace public : un dialogue entre le Parcours et sa ville ! : LES ANIMACTIONS

A1

1060 Village
Pour cette édition du Parcours d’Artistes, les organisateurs ont fait le choix d’offrir un lieu éphémère ouvert pendant le mois de mai en espace public. Le “ 1060 Village ” est un ensemble de chapiteaux installé Place Marie Janson, autrement appelée Carré Hôtel des Monnaies. Cette petite cité, multiple, faite de tentes, caravanes et chapiteaux est en fait le lieu de résidence de la Compagnie des Nouveaux Disparus. Ils produiront ainsi leur spectacle, La Maroxelloise pendant la durée du Parcours pour le plaisir des visiteurs. Les week-end des 5-6 7-8 et 19-20 mai, le Service de la Culture et les Rencontres Saint- Gilloises vous ont concocté une programmation atypique et multidisciplinaire. Des moments de surprises vous y attendent donc à la sortie de vos visites d’ateliers d’artistes.

Parmi les spectacles attendus :

Doiiing
Il est le pinceau qui caresse la toile, il est l’archet qui frotte la corde, il est l’obturateur qui s’ouvre à l’instant décisif, il est sur les écrans et dans le chapiteau du Parcours d’Artistes…
Chaque week-end, venez rencontrer vos proches peu après l’ouverture du lieu de rencontre saint-gillois.
Les carnets du Parcours”, des histoires filmées, vous présenteront les fortes têtes du Parcours d’Artistes 2012.
Samedi 6, 12 et 19 mai sous les chapiteaux de “ 1060 Village ”.

Mireilles
Nadia Schnok travaille dans un projet intitulé “ Mireilles ” sur l’icône de la mythologie populaire à la silhouette reconnaissable, l’esthétique sobre et sombre de Mireille Mathieu. Elle fait penser aux années 70, aux galas du monde inaccessible, glamour et paillettes des grandes stars de la chanson française. Nadia réinvente l’humour farfelu multiplié en plusieurs performances dans un spectacle déboussolant. Ce projet sous la forme d’une “ comédie musicale ” rassemble une dizaine de femmes clones ou sosies de Mireille Mathieu dans une série de tableaux chantants. Ce type de performance marie un aspect chorégraphié, narratif et musical mais sans avoir nécessairement de continuité dramatique. Ainsi, le projet “ Mireilles ” apparaît comme un développement, une suite d’images autour du même thème.

Samedi 19 mai, lors de la soirée de clôture de Parcours d’Artistes sous les chapiteaux de “ 1060 Village ”.
Palais des Sciences au jardin…
Une soirée de clôture délirante qui allie artistes de rue, comédiens, musiciens de tout poil est programmée le samedi 19 mai, sous les chapiteaux de “ 1060 Village ”.

A2

De l’ART dans l’espace urbain

Lors des éditions précédentes du Parcours d’Artistes, les fresques de Geneviève Bachmann ont ponctué ça et là les façades de Saint-Gilles, accompagnant les visiteurs sur le chemin des
ateliers, interrogeant nos perceptions habituelles du cadre et de l’espace. Pour l’édition 2012, Geneviève Bachmann ne sera plus seule, à ses côtés, le public pourra découvrir les travaux de l’artiste Robin Pourbaix ainsi que les collages du Collectif Gath.

Geneviève Bachmann
Des murs dépouillés, du papier, de la colle et du fusain qui esquisse des figures humaines. Rien n’est tout à fait achevé sur le plan de la manifestation des formes, mais le vide évoque une extension virtuelle du tracé. Le blanc du papier et le blanc des murs se confondent pour troubler les limites matérielles du dessin et élargir son cadre jusqu’à le faire disparaître. Toutes les parties dessinées sont préalablement conçues sur des feuilles distinctes dans la perspective de leur inscription physique dans l’espace urbain. Finalement, le dessin se comprend dans le travail in situ qui relève de l’organisation spatiale de ces différentes parties. Rassemblées autour du blanc, elles établissent des associations et des relations multiples entre elles et avec ce qui les entoure.

Robin Pourbaix
Dans les petites annonces, on peut lire : “ habitation avec vue sur... ”. Les façades aveugles de nos villes dégagent souvent une atmosphère de vide, d’absence d’humanisme. Dans notre représentation symbolique, les fenêtres des maisons sont souvent interprétées comme des yeux. Les façades aveugles sont des murs d’où il est impossible de porter un regard vers l’extérieur. Malgré la présence de ces “ fenêtres/yeux ”, le regard visuel extérieur est inaccessible à la personne non voyante. Le portrait photographique, par son essence, se veut être un reflet de l’identité et de l’état d’âme du sujet. En photographiant ces personnes non voyantes, ce n’est pas seulement une belle image mais le portrait d’un monde à part entière. Des photographies de grand format seront installées sur les murs aveugles de Saint-Gilles. A découvrir lors de votre Parcours…

Gath
Profitant de l’édition 2012 du Parcours d’Artistes, GATH expose sur les murs de Saint-Gilles des reproductions de leurs photographies sous forme de collages papier. Déambulez d’une exposition à l’autre en découvrant leur travail sur le corps.

A3

Graines d’Artistes
Née à l’initiative de Martine WILLE, Echevine de l’Instruction publique, “ Graines d’artistes ” est une démarche qui met en valeur les œuvres des élèves des écoles communales saint-gilloises. Certains élèves composeront une fresque photographique et peinte dans les jardins publics et privés, tandis que d’autres immortaliseront les quartiers saint-gillois qui ont une histoire particulière à leurs yeux ou des personnalités connues de la commune. Ces écoles représentent environ 2500 élèves encadrés par plus de 300 professeurs et agents D+.
Ecole 1-2 : Rue du Fort 11 / Rue de la Perche 80
Ecole Ulenspiegel : Place des Héros 5
Ecole Les 4 Saisons : Place de Bethléem 10
Ecole J.J. Michel : Rue de Bordeaux 16
Ecole Peter Pan : Rue de la Rhétorique 13
Ecole du Parvis : Rue de l’Hôtel des Monnaies 128a

I’m dreaming of lovely streets
"Il est essentiel de faire de son environnement un espace convivial, chaleureux, qui pousse à l’échange et à la rencontre". Fabienne Cresens.Fabienne Cresens expose ses oeuvres photographiques qui questionnent le rapport de chacun à l’espace public et au respect de l’environnement urbain. Un regard à la fois artistique et crû qui témoigne de l’indignation de l’artiste et de l’habitante, face à ce qui apparaît nettement comme un catalogue d’incivilités... .Cette exposition est proposée dans le cadre du Contrat de quartier Parc-Alsemberg, les 12 et 13 mai (14h-19h) à l’école communale 1-2 (angle rue de la Perche et rue du Fort).
http://crassesfabiennecresens.blogspot.com/

A4

Mon trait d’artiste
Deux vidéastes, Aude Grillon et Xavier Itota, ont rencontré des artistes Saint-Gillois et les ont interrogés sur leur pratique et leur vie au sein de la commune. Ces rencontres, immortalisées en dix
clips, seront diffusées tout au long du Parcours d’Artistes sur les écrans de commerces saintgillois et sur la page Facebook du Parcours : www.facebook.com/parcoursdartistes
Afin que le Parcours d’Artistes vive aussi après ce mois de mai, les deux vidéastes capteront, dans les lieux d’expositions, les rencontres entre le public et les artistes et donneront à voir les événements marquants de cette édition 2012. Le projet "Traits d’artistes" invite à un regard inédit sur la ville, ses ateliers et la place de ses artistes. Ce projet est développé par 1060TV et Aude Grillon :
www.facebook.com/1060TV
www.facebook.com/audegrillon

A5

Pianofabriek
TEKENSALON :

Sur la demande du service des affaires Néerlandophones, Judith Vanistendael, Wauter Mannaert, Lisa Matthys et Eva Hilhorst, ensemble les dessinateurs de l’atelier “Les crayons bien taillés" vous accueilleront dans leur salon construit au Pianofabriek où vous pourrez, tout en dégustant une tasse de café ou de thé, vous faire exécuter le portrait gratuitement pour emporter chez vous.

Dimanche 6 mai de 14h à 17h.

24h is een filmische reconstructie van de Fortstraat in Sint-Gillis door Kobe Wens en wil een aanzet zijn om haar op een andere manier te verbeelden. Het is een open filmloop waarin men kan binnenwandelen om de straat op een andere manier te beleven. Deze video-installatie is meteen ook het startschot van « ID-fortes » een project door en voor de Fortstraat. Kobe Wens is sinds zijn opleiding actief als zelfstandige fotograaf, film- en videomaker. Zijn werk benadrukt op een poëtische manier de reflectie over montage en geluid. In het verleden werkte Kobe Wens verschillende sociale en artistieke opdrachten af, voor onder meer Champs d’Action, Monty, Aifoon, Pianofabriek en TG cactusbloem.

24h est une reconstruction cinématographique de la Rue du Fort à Saint-Gilles par Kobe Wens et veut stimuler une nouvelle imagination de la rue. C’est un film en boucle ouvert dans lequel on peut rentrer et voir la rue d’une autre manière. Cette installation vidéo marque aussi le lancement de « ID-fortes », un projet par et pour la rue du Fort.Depuis sa formation Kobe Wens travaille comme photographe, cinéaste et vidéaste indépendant. Son travail accentue d’une manière poétique la réflexion sur le montage et le son. Dans le passé, Kobe a accompli divers missions sociale et artistique, entre autre chez Champs d’action, Monty, Aifoon, Pianofabriek et TG cactusbloem.

Adres(se)
Saltimbanque
Rue d’Andennestraat 81
1060 Sint-Gillis/Saint-Gilles

Opening/Ouverture
04/05/2012
20:00 - 24:00

Ouvert/Open
Les trois premier weekends de mai
De drie eerste weekends van mei
10:00 - 18:00

+ Guide rue du Fort / Fortstraat Gids
12/05/2012
15:00

Info
idfortes pianofabriek.be - 02 541 01 70 - www.pianofabriek.be - www.codes.be

A6

SG100 – URA
URA :

Le service des affaires Néerlandophones ont demandé en début 2011 a URA pour développer quelque chose dans le cadre de parcours d’artistes à Saint-Gilles. Le résultat est SG100.

SG100 est la suite de BXL100, une publication de 2010 qui fait un état des lieux de l’environnement urbain pour ensuite, par le biais d’interventions simples, en améliorer l’appréciation quotidienne.

SG100 se développe concrètement de deux façons : des interventions temporaires et permanentes prennent ainsi place dans l’environnement urbain saint-gillois.

Les interventions temporaires traduisent une vision littérale de l’espace, c’est la mise en peinture d’une réalité absurde reflétant le traitement que l’on réserve à l’espace public. Les interventions permanentes vont encore plus loin en plaçant des structures abstraites à des endroits stratégiques dans l’espace urbain incitant ainsi à la remise en question.

Diverses plateformes invitent le citadin à interagir, chacune d’une manière différente, par son implantation et sa conception...

A7

Résidence “ Les Tilleuls ”, Le Labyrinthe Fantastique
La résidence “ Les Tilleuls ” accueille le Labyrinthe Fantastique, œuvre d’art collective mise sur pied par le conservateur Michel Dircken à l’occasion des 10 ans du Musée d’Art Fantastique et du Parcours d’Artistes 2012. Ce labyrinthe métallique vous emmène dans un monde étrange en présentant de nombreuses illustrations, textes et objets fantastiques d’artistes internationaux. Le visiteur devra résoudre une énigme sur le thème de Jules Verne et du Voyage Fantastique pour accéder à la chambre de curiosités où se trouve la Volanture, machine folle, permettant de voler dans le monde imaginaire.