Les Animactions

Au gré des pérégrinations que Parcours propose dans la ville, le visiteur pourra, s’il lève le nez de sa carte, découvrir ça et là dans Saint-Gilles la présence d’interventions en vitrine, d’installations en façades, de performances (sur rendez-vous) voire même d’occupations positives de l’espace public. Un dialogue entre le Parcours et sa ville !

A1 ECHEVINAT DE L’INSTRUCTION PUBLIQUE GRAINES D’ARTISTES

Projets de fresques réalisées par les élèves des écoles communales et décorant les façades de celles-ci, l’exposition Graines d’Artistes est née voici maintenant 5 ans à l’initiative de Martine Wille, Echevine de l’Instruction Publique. La commune de Saint-Gilles a voulu rendre hommage à la créativité de ces graines d’artistes et aux enseignants qui les encadrent en intégrant cette exposition dans Parcours d’Artistes.

Du 16 au 25 mars 2006, l’Hôtel de Ville a accueilli les œuvres des enfants issus des écoles communales saint-gilloises et de l’Académie des Beaux-Arts. Et quelles œuvres ! Une explosion de couleurs, crayons, pastels et gouaches. Du figuratif, de l’abstrait, des clins d’œil pleins d’humour et de talent à l’art du XXème siècle et aux multiples cultures de notre planète.

Pour sa 3ème édition, Graines d’Artistes a souhaité mettre en valeur la créativité des écoles en leur proposant la réalisation d’une œuvre collective monumentale. Ce travail sera présenté au public sous forme de bâches accrochées aux façades des bâtiments scolaires durant toute la durée de Parcours d’Artistes. Ces écoles, presque toutes en discrimination positive, ont dû faire preuve d’imagination et de débrouillardise pour réaliser ces œuvres tout à fait étonnantes.

Les écoles participant à Parcours d’Artistes sont :
Ecole 1-2, rue de la Perche 11 / rue du Fort 80
Ecole 4, place de Bethléem 10
Ecole Ulenspiegel, place des Héros 5
Ecole Peter Pan, rue de la Rhétorique 13
Ecole JJ Michel, rue de Bordeaux 16
Ecole du Parvis, rue de l’Hôtel des Monnaies 128A

Elles représentent environ 2000 élèves encadrés par plus de 150 professeurs et agents D+.

A.2 PLACE MORICHAR / MORICHARPLEIN

Karim & Vanessa Bey, Nadine Chenoy, Claudine Frère, Arielle Geyskens, Sabine Goris, Camille Herremans, Georges Labbé, Denis Leclercq, Claire Malder, Caroline Moreau, Axel Muller, Ayelle Nicolay, PaspArtou asbl, Marie Uleyn, André Vulgus.

Quelques tentes sur la Place Morichar pour accueillir des artistes
nomades sous la houlette d’Yvan Cartigny et de l’équipe de la Nuit détend
asbl.

Une exposition collective parce qu’il n’y a qu’ensemble que nous pourrons
résister. / La Place Morichar parce que la vie en société commence par la
vie de quartier. / De la couleur pour pallier la grisaille de nos éminences du
même nom. / De l’humour, car, quitte à crever, autant mourir de rire. / De la
dérision sans laquelle la torture est insoutenable. / De la beauté pour faire
du bien à l’âme des poètes. / De la lumière pour éblouir les taupes. / De la
vie, du plaisir. / À voir.

A3 PARVIS SAINT-GILLES 37 SINT-GILLIS VOORPLEIN MAISON DU PEUPLE SHOE SHINE CUSTER

Il s’agit d’une performance de Marc Rijmenants avec une structure réalisée avec son complice Pieter Eycken, scénographe de théâtre. En marge de cette démonstration de cireur, au gré des rencontres, Marc dresse un carnet de voyage, il écrit en quelque sorte un « recueil d’élucubrations et autres dérives » : La Chaise et moi.

Cette étape incontournable constituera sans aucun doute un havre de paix pour le promeneur et sera accompagnée de la plage de transats de Parcours.
Contact : marcrijmenants linuxmail.be ou 0472/32.76.10

A4 EN MAI, FAIS CE QU’IL TE PLAIT… Espace Catastrophe

Avant de partir jouer cet été sur les routes ou d’aller jouer dans les festivals, l’Espace Catastrophe propose un terrain d’essai et d’expérimentation aux artistes circassiens et aux artistes visuels qui ont besoin d’un ‘coup d’pouce’ pour finaliser leur projet ou peaufiner leur travail.
Cet atelier de création avec le soutien du Service de la Culture de Saint-Gilles, devrait permettre aux artistes d’approfondir leur travail grâce à l’accompagnement d’une équipe d’intervenants internationaux… Un véritable travail « en tandem ».

Les performances (individuelles et collectives) seront présentées chaque week-end dans des espaces publics, dans les rues de Saint-Gilles et à l’Espace Catastrophe (anciennes glacières).

A5 rue Jean Volders 72 LEILA FOULON & TRISTAN LOCUS

Jusqu’à présent, Leïla Foulon et Tristan Locus ont toujours privilégié la photo noir et blanc. Ils ont choisi de se lancer ensemble dans la couleur avec un projet qui s’y prête particulièrement bien : LA VITRINE. C’est la rencontre de leurs deux réflexions qui a naturellement abouti à un projet commun.

La vitrine commerciale du 72 rue Jean Volders, est celle d’une maison laissée longtemps à l’abandon, récemment acquise par la Commune dans le cadre du Contrat de quartier Métal-Monnaie. Il s’agira en quelque sorte d’une résurrection interactive et culturelle.

A6 Rue de la Linière 11 Vlasfabriekstraat Dieter TELEMANS 11.11.11 vzw

Le thème des photos de Dieter Telemans : Heart of Dance - ou comment la danse et la musique aident à survivre en Afrique.

HEART OF DANCE - DIETER TELEMANS
11.11.11, de koepel van de Vlaamse Noord-Zuidbeweging maakt haar vensters vrij voor prachtige zwart/wit foto’s van Dieter Teleman. Hij laat zich voor deze tentoonstelling leiden door de muziek uit Afrika. Of het nu rappers zijn uit Senegal, gospel uit Zuid-Afrika, soukous uit Congo of blocos afro uit Brazilië, steeds klinkt het ritme van djembés door in de beelden.

Maar wie zijn de makers van deze muziek, hoe leven ze in hun eigen land, hoe gebruiken ze hun muziek om hun dagelijkse gevecht tegen honger, armoede, geweld en aids te overwinnen ?

Dieter Telemans ging met zijn camera naar het kloppende hart van Afrika, de bakermat van de muziekwereld en van de wereldmuziek, op zoek naar antwoorden. En dat leverde prachtige beelden op. Een waar feest op z’n Afrikaans !

Van deze tentoonstelling verscheen ook een boek met 80 foto’s en een set wenskaarten. Beiden zijn te bestellen bij www.11.be/winkel

A7 Parc Pierre Paulus Out of Focus Pauline Beugnies, Colin Delfosse, Aurélie Grimberghs Reportages photographiques

Ce collectif de photojournalistes, créé en 2005, propose trois reportages au sein de sociétés africaines : Exploitation des employés de mines d’or au Mali, enfants des rues de Kinshasa et engouement pour les églises de Réveil en République Démocratique du Congo.
Regards croisés sur un continent dont on nous montre trop souvent le même visage. Polariser cette image réductrice de l’Afrique qui nous est donnée à voir dans certains médias, voilà donc l’objectif de Out of Focus. Explorer les chemins de traverse et proposer des reportages photographiques, décentrés de l’actualité, permettant ainsi d’interpeller tout un chacun. La rue, de par le fait qu’elle recontextualise l’information, mène à une nouvelle confrontation avec celle ci. Exposer dans des lieux publics pour inciter à la réflexion, afin de rendre à chacun une conscience citoyenne.
Le rendez-vous est donné : dans le parc Pierre Paulus durant toute la durée du Parcours.