L’acier et la peau


Brisset Caroline

rue du Métal, 32 - Saint-Gilles


sculpture

A travers la sculpture, l’installation et la performance, je travaille le métal.
Je tente inlassablement de modifier les particules invisibles de l’acier. Je cherche la contradiction de l’acte et de la forme et tente de sentir à travers mes sculptures que cette matière est discontinue, fragile et pleine de vide, et à la fois très dense, lourde et pesante.
Trouver un souffle dans la masse inerte.
Chaque forme est un équilibre éphémère, elle est en mouvement. Tout changement est une catastrophe et toute catastrophe une résurrection.
Je manipule le métal et tente d’en révéler l’énergie intrinsèque. Je cherche à prendre en compte toutes ses propriétés. J’explore ses limites et ses possibilités physiques, le chauffe, le martèle, le tords. Je cherche à lui faire dire quelque chose de lui-même.
C’est un dialogue ouvert avec la matière.