L’Hôtel Hannon

L’Hôtel Hannon est érigé en 1902 à l’angle de l’avenue de la Jonction et de l’avenue Brugmann. Son commanditaire Édouard Hannon (1853-1931), bourgeois fortuné, ingénieur auprès de la société Solvay, peintre, critique d’art et photographe, prie son ami d’enfance Jules Brunfaut (1852-1942) de lui concevoir une maison. Il exige que celle-ci soit réalisée dans le style Art Nouveau dont il était grand amateur.

Le mobilier, aujourd’hui dispersé dans divers musées, et l’aménagement intérieur sont confiés à Émile Gallé, puis au décès de celui-ci, à Louis Majorelle. Les fresques de la cage d’escalier et du fumoir sont réalisées par le peintre Albert Baudouin. La ferronnerie de l’escalier est conçue par Desmedt, les vitraux par Raphaël Evaldre et le bas-relief de la façade d’angle par Victor Rousseau.

A la mort d’Hannon en 1931, sa fille occupe le bâtiment jusqu’en 1965. Dès cette date, les lieux sont à l’abandon et même menacés de démolition en 1973 par des promoteurs immobiliers. La maison est sauvée en 1976, année de son classement aux Monuments et Sites. Elle est rachetée par la Commune de Saint-Gilles en 1979. Le toit de l’Hôtel Hannon bénéficie d’une importante rénovation en 1982 et d’un rafraîchissement de sa façade 1984. La bâtisse subit pourtant le vandalisme et les dégradations jusqu’en 1988 lorsque la commune entreprend la restauration de son intérieur dans le respect de sa conception initiale.


septembre 2018 :

août 2018 | octobre 2018


Liens utiles...