Hommage à Djim Momar Sokhna

2013/10/09 - 2013/10/13

Organisateur et adresse :
Maison du Peuple
Parvis Saint-Gilles, 37
1060 Bruxelles

Vernissage : le jeudi 10 octobre 2013 à 18h30

Personnalité singulière et éclatante que Djim Momar Sokhna !
D’un grand sens du partage, ce marginal universaliste avait la particularité de vivre avec rien mais savait imposer la loi de sa nature avec finesse, élégance, naturel et humour. Pieux et épicurien à la fois, anarchiste et dans la curiosité des cultures, il parlait le wolof, le peul, l’italien, le français, l’anglais, l’allemand, le flamand et le japonais. Il était à la fois punk et spirituel. Il pouvait concilier le meilleur avec le pire, toujours fidèle à lui-même.

Après une jeunesse à Dakar, il quitte à 23 ans sa terre natale afin de suivre plusieurs formations artistiques en Belgique. Peintre spontané aux techniques et aux styles variés, il travaillait à partir de matériaux trouvés aux hasards de ses chemins et voyages. Portraits imaginaires, figures symboliques ou encore vastes scènes oniriques interprètent sa perception des déboires de ce monde, souvent empreinte de son histoire et de celle du Sénégal.
Il a participé une multitude d’expositions en Belgique mais aussi à Dakar. En étroite et chaleureuse relation avec le Village des Arts de Dakar, il a notamment eu l’opportunité de travailler dans l’atelier d’Ibrahima Kebe.
Il fut le créateur et coordinateur de l’association « Points Communs ».

Maître percussionniste, après avoir fait partie du premier groupe de reggae au Sénégal, Djim fonde le Nyabhinghi International Sound System, premier Sound system roots reggae à Bruxelles.
Farouche artisan du collectif d’artistes Nihon Bashi, il participe à ce pont culturel de 10000 km entre la Belgique et Osaka. Suivent de nombreuses tournées en Belgique et au Japon, en autres pour le Rojo Regalo, les Heart beat crew et Degurutieni.
Fondateur de deux groupes de musique : La Girafe et les Pakasses, il rassemble des musiciens tels que Alpha, Ibou, Matthieu ha, Toful Pauer, Pretchel Dave, Yo Jesper, Jupiter, Martin Grain d’Orge pour ne citer qu’eux. En 2012, il signe un album électro dub avec rien d’autre que Lester Lewit…

Sa musique et ses créations plastiques étaient à son image : un style inimitable et inclassable. Un univers bien à lui…


décembre 2017 :

novembre 2017 | janvier 2018


Liens utiles...