Didier Lange - La vie tranquille

2013/11/07 - 2013/11/10

Organisateur et adresse :
Maison du Peuple
Parvis Saint-Gilles, 37
1060 Bruxelles

Vernissage : le mercredi 6/11 à 18h30

Ouvert du jeudi au vendredi de 13h30 à 16h30 et le we de 14h à 18h

JPEG

Existence paisible, scènes de vie teintées de banalité commune, moments suspendus comme autant de phrases de livres ou de passages de films. Tout va bien ! Le bon gars au zinc le regard et les pensées dans le vague, le musicien dans sa chambre d’hôtel, le péquin qui marche sereinement dans la rue, la vie intime des coulisses, le voyageur et son bagage sur les pavés d’un port, le visiteur de grenier dans le miroir du passé et de ses souvenirs, le peintre solitaire dans son atelier entouré du bruissement de ses idées et de ses envies. Tout va bien donc ! Et, pourtant, tout se passe entre ombre et lumière, comme dans un état trouble, sur le fil du rasoir, entre chien et loup. Une peinture à deux angles de vue possible, suivant l’humeur. Paisibilité, avec un brin de mélancolie parfois, ou vision d’un monde ordinaire au bord de la catastrophe individuelle, parfois accompagnée de « dégâts collatéraux ». Ici, pas de grands discours, de grandes démonstrations picturales ou morales. Tout est en mode mineur, intime, simple, dénudé, pour laisser la place avant tout, à la propre lecture du regardeur. Avec néanmoins, pour cette exposition, sur certains tableaux, une rencontre plus claire et visible entre notre petit quotidien « à œillère », et des accidents divers et variés que l’on ignore volontairement pour ne rien troubler de notre confort. Une vision symbolique, distanciée, parabolique, de nos ignorances volontaires et parfois de notre lâcheté face à la réalité du monde qui nous entoure.
Didier Lange, dont les pas d’artiste ont souvent jalonnés Saint-Gilles (participation à 11 Parcours d’Artistes, Coup de cœur en 2002, exposition à La Maison Pelgrims, etc) ramène de Bretagne, et de son nouvel atelier, une série de tableaux qui continue son travail d’une iconographie intime de notre contemporanéité, mêlant comme toujours son regard d’individu et une volonté universaliste.


octobre 2017 :

septembre 2017 | novembre 2017


Liens utiles...