Clôture du Detours Festival

2018/09/22

Organisateur et adresse :
Maison des Cultures
Rue de Belgrade, 120
1060 Saint-Gilles

Le samedi 22 septembre marque la fin de la 9ème édition du Detours Festival. Pour l’occasion, la Maison des Cultures de Saint-Gilles lui ouvre ses portes pour une soirée de créations.

PROGRAMME :

16:00 – Exposition d’Obêtre + fresque de Benjamin Hendlisz
16:30 – « Neptumium Ratons », par la Cie Des hommes qui portent et des femmes qui tiennent
17:00 – Spectacle « Midi 30 », chorégraphié par Betty Mansion
18:00 – Performance « Dress Code », par la Cie ABIS
18:20 – « Heyoka », de Britt Ryckebosch


Obêtre investit la ville de dispositifs, peintures, performances et graffitectures avec pour objectif de transformer l’espace public en un véritable lieu d’expression démocratique et artistique ; contre d’autres investisseurs moins altruistes qui cherchent, eux, à se l’accaparer en vue de maximaliser les profits et d’uniformiser les comportements

Artiste belge diplômé en design graphique, Benjamin Hendlisz crée un lien entre cette discipline et la peinture. Dans ses œuvres, Benjamin allie couleurs vives et formes tranchées afin de créer des paysages abstraits. A travers son travail de composition, l’artiste vient jouer avec les espaces pour les agrandir, les réduire… De ces décors, se dégage une simplicité, une sérénité qu’il veut communiquer au visiteur. Libre à celui-ci d’y trouver paysages, formes ou d’y projeter ses propres envies.

La compagnie Des hommes qui portent et des femmes qui tiennent est une compagnie émergente de cirque contemporain dont le cœur du travail est la mixité des arts. L’univers de la compagnie est très ancré dans la culture urbaine. En septembre 2017, Morgane LENZI et Kurtis GARCIA ont présenté au Détours Festival FACE A : Block Party, un duo de 20 minutes mêlant cirque et hiphop. Cette année ils reviennent pour vous en dévoiler un peu plus sur la suite du projet : Neptumium Ratons et vous présentent les deux danseurs break qui les ont rejoints : Alois LECLET et Thibault BAGES.

Midi 30 est une pièce danse-théâtre qui met en scène une after party se passant à la maison après avoir fait la fête toute la nuit en club. Plusieurs individus d’origines et caractères différents se retrouvant dans le salon à fêter jusque 12h30.
Passant d’un état de fatigue à un état d’extase, ceux ci continue de célébrer jusqu’à la dernière lueur d’énergie. Accompagné d’une musique électronique live, les interprètes se baladent sur le plateau échangeant toute sorte d’interaction.
Cette pièce est avant tout une rébellion. Certains font des manifestations, mais ici, nous manifesterons en dansant ensemble, et surtout en partageant nos différences.
Chorégraphie : Betty Mansion.

Dress Code s’intéresse à la manière dont la pratique du Breakdance marque les corps des danseurs. Il interroge le "life style" adopté par cette communauté ainsi que les raisons qui mènent à choisir cette discipline.
A travers un dispositif chorégraphique destiné à éprouver les danseurs, Dress Code tente d’effriter l’image caricaturale que l’on peut avoir du breakdance, avec pour but de dévoiler les rouages de ces mouvements techniques, de mettre en évidence l’entraide et la concurrence entre les danseurs, ainsi que les motivations personnelles de chacun par rapport à sa pratique.

Chorégraphie : Julien Carlier.
Interprétation : Maria Theodorou - Jean Collins Shane - Dararith Keang Seng – Jules Rozenwajn.
Musique : Simon Carlier.

Heyoka est une création de théâtre/danse basée sur les émotions d’un homme et le pouvoir de l’empathie. Il s’agit d’une fusion de krump et de danse contemporaine.
Du processus de création découle de nombreuses questions : comment les choses de la vie nous affectent-elles ? Et comment y réagissons-nous ? Que se passe-t-il à l’intérieur quand les émotions ne sont pas montrées à l’extérieur ? Est-ce qu’un homme est faible s’il pleure ? Les hommes et les femmes réagissent-ils différemment ? Comment expriment-ils leurs émotions ?
Cette pièce peut être interprétée de différentes manières, mais une chose est sûre, elle vous fera ressentir. Car nous sommes tous des Heyoka.


novembre 2018 :

octobre 2018 | décembre 2018


Liens utiles...